Historique 2015

L’histoire de notre société est intimement liée à son village. 

CHAMPSEC

Blotti au creux de la vallée dans un écrin de verdure, ce petit village inondé de soleil d’été respire le foin coupé. De la place centrale, les ruelles en escaliers s’élèvent au pied de la chapelle. A chaque quartier le chant de sa fontaine, le vieux mur aux doux secrets, le jardin de pivoines et d’œillets.

La Saint-Martin passée, le soleil semble l’abandonner. Mais déjà, l’hiver répand ses cristaux immaculés. Et dans cet univers boréal, la luminosité renaît, étrange clarté de la nuit. L’air glacé resserre lentement son étreinte sur le village. Champsec rentre en silence dans la quiétude du foyer. Dans cet univers feutré naissent des fragments de mélodies, notes de musique égrenées en harmonie, ponctuées de rires espiègles et d’éclats de joie. Les Cœurs-Unis chantent.

LES CŒURS-UNIS

La société de chant est fondée le 27 avril 1933.  L’encre noire et le papier jauni des archives retracent ces instants croqués par la plume des secrétaires de l’époque. L’article 1er des statuts stipule :

« Il est constitué à Champsec, sous le nom de Cœurs Unis, une société de chant ayant pour but le développement de l’art musical par la culture du chant religieux et profane, ainsi que l’entretien de l’amitié, de la concorde entre ses membres et le respect des principes de la morale et de la religion catholique . »

En 1936 déjà, les Cœurs-Unis osent le premier geste d’ouverture dans un contexte un peu mouvementé. «  Le comité démissionne au grand complet, ce qui était bien dur pour notre jeune société, mais par contre, 20 jeunes filles se présentaient à nous et sollicitaient leur admission. Créées par Dieu pour être aimées des hommes, nous les avons reçues à bras ouverts, moyennant cette petite condition. C’est qu’elles versent 1fr. d’entrée, ce qui permet au caissier de boucler l’exercice malgré les additions de notes, de factures, de litres de vin et de litres de lait, par un solde actif de 105 fr. 50 à fin 1936 ».

Le premier chœur mixte de la vallée était né.

Tout au long du 20ème siècle, la société de chant partage avec la société de jeunesse l’animation du village de Champsec par leurs prestations aux différentes manifestations : lotos, concerts, fête patronale de la Saint-Bernard, concerts, théâtres et soirée de Noël.

Au tournant du 21ème siècle, les deux sociétés s’ouvrent à l’ensemble des Champserains d’ici et d’ailleurs.  Ainsi naît « L’esprit du village » qui associe toutes les forces vives, prêtes à faire battre le coeur du village. Ensemble, nous avons organisé la fête du retour du soleil, les jeux olympiques et créé une journée gourmande pour accueillir les visiteurs et les recevoir dans la convivialité. En toutes ces occasions, Champsec spontanément chante. C’est une tradition, un trait d’union entre les générations.

LA BOULANGERE

De ces airs appris sur les bancs d’école ou importés par quelques valeureux soldats, la chanson de la Boulangère s’est invitée chez nous. Sa gaieté, son insouciance, sa légèreté, nous ont séduits. « Boulangère faut pas s’en faire,  un baiser c’est pas une affaire, surtout quand personne n’en sait rien.  De la chanson, la fin est un mystère que le soldat jamais ne trahira, embrassa-t-il la belle boulangère, ce n’est pas elle qui le dira. »

Afin de la partager avec vous, amis chanteurs de ce festival, notre ancien directeur Damien Luy et Michel Roulin ont composé une nouvelle version rafraîchie et dynamique,  harmonisée pour chœurs mixtes « Chanson de chez nous ».

AU DIAPASON

D’Ernest Filliez à Marie Favre, 12 directeurs et directrices ont tenu le diapason, présenté de nouvelles partitions, transmis leurs connaissances et leur sensibilité musicales avec passion. Nous leur en sommes infiniment reconnaissants.

Sous la direction de Pascal Luy, les Cœurs-Unis ont participé à de nombreux projets aux côtés de chœurs de la région et accompagnés de l’orchestre du conservatoire. Nous avons interprété notamment le « Te Deum » de Charpentier, une messe de Haydn, « Le Bestiaire » de Jacques Darbellay et Oscar Lagger et l’Oratorio « Le Curé de Yerkalo ». Nous avons relevé quelques défis en nous présentant au Montreux Choral Festival et au concours national de chant à Montana.

Son fils Damien Luy reprend le flambeau familial et nous fait découvrir notamment la « Missa brevis in d » de Mozart, le « Magnificat » et « In exitu Israël » de Vivaldi. Nous nous présentons également au concours national à Aarau.

Dès janvier 2015, Marie Favre tient le diapason d’une main assurée mais  avec doigté et sensibilité.

LES CHORISTES

Avec sa voix unique, sa personnalité propre, sa pointe d’humour ou son sérieux, chaque choriste apporte sa petite note à l’harmonie. Les liens se tissent, les cœurs s’ouvrent, les voix s’unissent dans le chant.

Depuis les années 90, nous accueillons avec plaisir des chanteurs de tous les horizons, Bretagne, Normandie, Allemagne, Portugal, Italie, Angleterre, Lituanie et  Canada.

Le chœur s’est également évadé pour quelques sorties en Italie, en Angleterre et au Portugal pour chanter une messe de mariage.

Aujourd’hui, ce sont 

Giulia en italien,

Description : Macintosh HD:Users:Francoise:Desktop:images.jpegRasa en lituanien,  

José en portugais,

James en anglais,

Gaby en patois,

Et tous les Cœurs-Unis qui vous souhaitent 

 

Zone de texte: BUONA FESTA DEL CANTOGražios dainų šventėsBOA FESTA DE CANTOEnjoy the singing festivalBÔNA FITA DI TSANTEU Belle fête de chant 2016